SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEURS DE LAGUARRIGUE

by Palima | 17 juillet 2013 15 h 47 min

 

S O L I D A R I T E

AVEC  LES  TRAVAILLEURS  DE  LAGUARRIGUE

Le mardi 16 juillet 2013, une délégation du PALIMA formée de Francis CAROLE et Clément CHARPENTIER-TIY s’est rendue sur le piquet de grève au Lamentin où elle a pu s’entretenir avec les responsables syndicaux.

Ce conflit, qui a pour origine le licenciement abusif d’un employé, dure depuis une quinzaine de jours, se heurtant au refus de négocier de la direction.

Nous communiquons à nos lecteurs : La plate-forme de revendications des employés de LAGUARRIGUE  établie par le syndicat FO.

PLATE-FORME DE REVENDICATIONS

 

  « Face à une direction muette sur les dispositions de l’accord d’entreprise de 2011, relatives à son renouvellement,

Face au silence assourdissant d’une direction relatif à un plan de restructuration annoncé en décembre 2012 et à l’expert comptable nommé par le comité d’entreprise en mars 2013,

 

- Absence du PV de désaccord des négociations obligatoires 2012 malgré de nombreuses relances des instances représentatives du personnel

- Plan sénior caduc, demande de renégociation restée sans réponse

- Face à des conditions de travail pénibles difficiles entraînant un burn out des salariés

- Demande renforcement des équipes (…..)

- Prévisionnel 2013 rectifié, celui en 2013 par la direction est caduc selon cette même direction

- Non au démantèlement des services

- Respect du code du travail  (…)

- Respect de la périodicité des réunions des instances représentatives du personnel

- Salaires des commerciaux : partie fixe, des différences inexpliquées

- Application de l’accord RTT 35 heures négocié et non la convention du  forfait jour appliqué à certains salariés

- Non au harcèlement moral

- Les salariés refusent le licenciement comme moyen de gestion des ressources humaines et outils de restructuration

 

Réintégration du salarié licencié : ce qui lui est reproché étant la conséquence du stress et de la charge de travail que fait peser l’employeur sur les salariés compte tenu des conditions de travail et du dialogue social dans l’entreprise.

Un salarié est en danger quand il doit travailler seul à livrer du bois, de la ferraille, des agglos, des agrégats  sur une surface de plus de 2 000 mètres carré.

 

Fort de France le 1 juillet 2013 »

Partager[1]Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Endnotes:
  1. Partager: https://simplesharebuttons.com

Source URL: http://www.lepalima.org/web/?p=2493