Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

SUCCES DE LA CONVENTION DES QUARTIERS

SUCCES DE LA CONVENTION DES QUARTIERS

6 déc 2013

Mobilisation et organisation au rendez-vous

C’est en effet plus de 300 personnes, venues des quartiers de Fort de France qui ont répondu présents à l’appel de l’Union  pour le changement à Fort de France.

Arrivés à l’Ex Copès le 1er Décembre, les participants à la convention des quartiers pour le changement à Fort de France, furent accueillis par une vingtaine de militants arborant un magnifique tee-shirt orange en l’honneur de la convention des quartiers.

La décoration et l’organisation de la salle n’étaient pas en reste.

De grands tissus de couleur jaune ou rouge « l’habillaient » et filtraient la lumière du jour.

On pouvait également voir la table de presse, une deuxième table où se trouvaient les casquettes et autres tee- shirts de l’Union, une autre pour les contacts…

C’est Marie-Line LESDEMA qui fut la première à prendre la parole afin d’expliquer très précisément la philosophie de la « convention des quartiers » comme étant l’un des éléments fondamentaux de la démocratie à la base que l’Union pour le changement à Fort de France voudrait instaurer à Fort de France.

 

La parole aux quartiers

Après cette introduction, ce fut plus d’une vingtaine d’intervenants de différents quartiers de Fort de France qui se succédèrent ; on peut citer entre autres, Moutte, Coridon, Pointe des Sables, Bon Air, Morne Morrissot, Pointe des nègres, Balata, Tivoli, Didier-Morne Coco, Morne Abellard, Dillon, Ste-Thérèse, Terre-Sainville etc…

Ces interventions qui furent très applaudies seront très précieuses afin de continuer à affiner le projet de l’Union.

 

Le discours de Francis CAROLE résolument tourné vers l’avenir

Francis Carole insista tout d’abord sur les principes démocratiques qui devront guider la prochaine mandature en insistant sur le fait que la « convention des quartiers » devrait devenir une institution permettant un dialogue fructueux entre les habitants et ceux qui seront appelés à administrer la ville.

Il précisa que les « conseils de quartiers » dont la création sera encouragée, ne soient pas assujettis à la municipalité. Il a ajouté qu’en ce qui concerne le personnel municipal, il n’y aura pas de licenciements ; bien au contraire, il faudra mettre fin aux pressions d’un autre temps.

Francis Carole brossa ensuite un tableau sombre du centre-ville qui se meurt et fit des propositions audacieuses afin de le repeupler se donnant un objectif à terme de 8000 habitants de plus ; il ajouta qu’il fallait y créer deux « coulées vertes » afin d’améliorer le cadre de vie et avoir une vraie politique d’animation.

L’autre volet de son discours démontra l’impérieuse nécessité de desserrer progressivement l’étau fiscal afin de sortir du cercle vicieux actuel fait de surendettement et de baisse considérable de la population de la ville.

La ville est en effet passée en dix ans d’environ 100 000 habitants en 2001 à environ 88 000 aujourd’hui.

Ce qui fit Francis Carole affirmer que « Aimé Césaire a peuplé Fort-de-France et Serge Letchimy a dépeuplé Fort-de-France».

Cette « convention des quartiers » créa incontestablement un réel enthousiasme qu’il s’agira d’amplifier encore.

 

*Note de la rédaction : Nous livrerons ultérieurement l’essentiel du contenu des différentes interventions.

Convention3

Rédaction du Palima.org.

6 décembre 2013

Imprimer cet article

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>