Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

ÉPANDAGE AÉRIEN : POURSUIVRE NOTRE MOBILISATION

ÉPANDAGE AÉRIEN : POURSUIVRE NOTRE MOBILISATION

13 déc 2013

Le tribunal administratif de Fort-de-France, conformément aux demandes de l’AMSES, de l’ASSAUPAMAR et du Collectif Contre l’Epandage Aérien et l’Empoisonnement des Martiniquais, a donc décidé d’annuler les dérogations préfectorales à l’épandage aérien d’août 2012 (soutenue par la région) et de février 2013.

Rappelons que la majorité politique de la région, le néo-PPM et Ensemble pour une Martinique Nouvelle, avait soutenu les arrêtés du préfet (en décembre 2011 et juillet 2012) contre l’avis des élus patriotes qui, au nom de la santé des Martiniquais, avaient très clairement dénoncé toute poursuite de l’épandage aérien de pesticides.

Le jugement du tribunal administratif de Fort-de-France rejoint ceux du tribunal administratif de Basse-Terre de décembre 2012 et juillet 2013, lequel avait statué dans le même sens.

Bien entendu, le combat n’est pas encore gagné. En effet, en réponse à l’annulation par le tribunal administratif, le 28 août 2013, d’une précédente dérogation, le préfet avait publié un nouvel arrêté, le 18 novembre 2013. Ce dernier a toujours cours.

La mobilisation devra donc se poursuivre jusqu’à l’interdiction totale d’une pratique préjudiciable à la santé de notre population.

À cet effet, le Collectif Contre l’épandage Aérien et l’Empoisonnement  des Martiniquais appelle à une assemblée générale de ses membres le samedi 14 décembre, à 16 h, à l’AMEP, route de Redoute.

La rédaction du PALIMA

Vendredi 13 décembre 2013

524494_347678888666763_49355245_n

Imprimer cet article

1 commentaire

  1. Cher Gangoueus,c0 moi aussi, e7a me fait plaisir d’e9changer e0 novaueu :o ) Mais je ne peux ne pas e9changer en ce moment car le chapitre de the8se sur lequel je travaille porte justement sur l’aide humanitaire, alors tu t’imagines…J’ai contacte9 lors de mes recherches plusieurs de ces organismes: Croix Rouge, CECI, Me9decins sans frontie8res, etc… Et je peux te dire que ce sont leurs experts e0 eux qui m’ont confirme9 que l’aide en ge9ne9ral n’est pas altruisme, y compris l’aide d’urgence… Eux qui se trouvent sur le terrain font le maximum qu’ils peuvent en matie8re d’urgence et ensuite de reconstruction. Mais en e9changeant avec eux tu sens leur frustration car bien sfbr ils ne peuvent manipuler autant d’argent sans subir des pressions politiques – et je pre9cise – de la part du pays donateur, donc en gros des politiques occidentales. Oui Gangoueus, meame dans l’urgence tout est calcule9 et apparemment il y a rarement un 1$ donne9 en Occident qui ne revienne en Occident sans eatre multiplie9 par je ne sais quel chiffre. Si jamais le dollar en question quitte l’Occident. C’est comme cela. Tout ceci e9videmment e0 notre barbe e0 tous: e0 savoir les populations du pays qui vivent la catastrophe et aussi les populations des pays donateurs qui paient des taxes et donnent aussi de leurs poches. Mais le0 ou tu as raison c’est que bien que notre syste8me ait des failles actuellement, en urgence c’est le seul qui existe et il faut bien faire avec. Les ONGs vivent avec ces difficulte9s d’ordre e9thique tous les jours et il est tentant quand on travaille dans l’humanitaire de tout laisser tomber apre8s quelques anne9es pour faire autre chose. La politique politicienne ge2che tout encore une fois.J’ai brise9 le silence de mon blog pour poster un billet sur Haiti. Il le fallait bien… Bien e0 toi !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>