Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

DECLARATION DU CNCP

DECLARATION DU CNCP

6 avr 2014

Le bureau du CNCP s’est réuni le jeudi 3 avril 2014 et a publié l’analyse suivante à l’issue des élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

Le CNCP,  partie intégrante  de la démarche d’alliance, instaurée dès l’année 2000 avec  l’Espace échange indépendantiste, concrétisée par l’alliance stratégique conclue entre le MIM et le CNCP en 2004 pour les élections régionales, élargie dans le cadre du Rassemblement  Martiniquais pour le Changement (RMC)  en 2009 pour les consultations en vue de la Collectivité de Martinique, poursuivie dans le cadre des élections législatives de 2012 ( CNCP, MIM, MODEMAS,  PALIMA, PCM, RDM), a été pleinement partie prenante de la campagne pour les municipales de 2014, par l’engagement  de ses militants et la présence de camarades sur les listes d’alliance dans diverses  communes.  

Certes ces élections municipales des 23 et 30 mars 2014, se situaient, après les élections législatives de 2012, dans le contexte de la programmation de la mise en place de la Collectivité de Martinique en 2015. Mais en définitive ce sont les caractéristiques propres à toute élection municipale qui ont été déterminantes, l’objectif de ces élections étant de mettre en place une équipe, sur la base de projets et de programmes pour le développement de la commune, choisir de maintenir l’équipe en place, ou de procéder à son remplacement. Il faut constater que dans la majorité des communes, c’est le principe du maintien de l’équipe en place qui a largement prévalu, soit un total de 26 communes (24 communes où le maire a été reconduit et 2 communes où il s’agissait de la succession des maires en place (Fort de France et Trinité). Dans trois communes on a assisté à un changement de maire sans changement de mouvance politique (Saint-Esprit, Rivière Pilote et Sainte Luce). Et dans 5 communes il s’est produit un renversement de tendance (Basse pointe, Fonds Saint Denis, Marigot, Gros Morne et Sainte-Anne).

Nous tenons à adresser nos félicitations à Gilbert Couturier au Gros-Morne, car sa victoire est l’aboutissement d’une démarche de liaison avec les masses et d’une forme d’engagement dont notre peuple a besoin, et nous adressons également nos encouragements à Garcin Malsa et plus généralement à tous les écologistes pour la poursuite de leur combat, car notre peuple a aussi besoin de ces engagements-là.

Nous tenons tout particulièrement, au-delà du bilan des mairies conquises ou perdues, à mettre l’accent sur la remarquable dynamique créée par l’alliance des patriotes et des anticolonialistes. L’exemple le plus frappant est celui de Fort-de-France où les progrès réalisés par l’équipe « Fok sa chanjé Fodfwans », la riche expérience de collaboration des organisations durant la campagne, l’arrivée de nouvelles générations décidées à mettre leur engagement et leur compétence au service de leur peuple, l’espoir qui a été suscité d’une nouvelle forme de l’engagement politique, nous amènent à tirer un bilan positif en termes de cohésion, de démarche unitaire et d’élévation du niveau de conscience de notre peuple. C’est 

cela qui a particulièrement retenu notre attention dans tous les lieux où nous avons eu à développer cette démarche d’alliance.

Voilà pourquoi, au CNCP, nous avons plus que jamais une vue claire et déterminée du sens de notre engagement : travailler à l’éducation, la formation et l’information des masses par les contenus, les méthodes et les moyens appropriés, mettre en œuvre les démarches d’union nécessaires pour consolider notre cohésion nationale, dans un contexte où la question d’une avancée possible vers plus de responsabilité va se poser concrètement à nous dans peu de temps.

Déclaration du CNCP  à l’issue des élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

Pour le CNCP

Marie-Hélène Léotin

Imprimer cet article

1 commentaire

  1. Marie-Noëlle Virayie /

    Bonjour,
    Je salue le travail et dis mon contentement au vu des résultats. Je pense qu’il faut continuer de former par l’information vraie et qu’il faut continuer la liaison aux masses dans un objectif de solutions tangibles à nos problèmes trouvées par notre peuple au sein du peuple.
    Comptons sur nos propres forces ; cela fera une grande différence avec tous ceux – extrêmement nombreux – qui font apporter par d’autres de prétendues solutions venues d’ailleurs !
    Fòs, manmay ; fòs !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>