« RESPECTONS LE VERDICT DES URNES DU 13 DECEMBRE 2015″

by Palima | 11 mai 2016 13 h 24 min

« RESPECTONS LE VERDICT DES URNES DU 13 DECEMBRE 2015 afin de permettre à l’équipe élue démocratiquement de mettre en œuvre son projet de gouvernance. » ( Louis-Joseph MANSCOUR, 10 mai 2016)

C’est donc le conseil sage lancé par le député européen, ancien maire de Trinité, Louis-Joseph MANSCOUR, à l’ancien président de région, torturé depuis le 13 décembre 2015 par un indicible et insurmontable G.P.

En prenant une telle position, courageuse, Louis-Joseph MANSCOUR cible, clairement, l’instigateur en chef de la stratégie du désordre (dézod) mise en œuvre depuis quelques mois pour tenter -vainement- de perturber l’action de la majorité sortie des urnes.

Cette stratégie, incontestablement, met la Martinique en danger car elle est de nature à générer dérives et violences.

La responsabilité politique et morale personnelle du chef du clan des « Yich Méchan » serait totalement engagée en cas de basculement dans l’impensable. On ne joue pas quotidiennement à l’apprenti sorcier sans risques…

Les élucubrations, mensonges et menaces de ce dernier sur la sinistre radio Mille Collines, le samedi, devraient alerter tous les Martiniquais. La mise en scène par le président du néo-PPM d’une prétendue agression contre lui, dans cette même station radio, montre jusqu’à quelles extrémités et manipulations il est capable d’aller pour assouvir sa haine.

Sa campagne constante contre Alfred MARIE-JEANNE, visant à présenter celui-ci comme Mussolini ou encore Hitler relève de l’insignifiance intellectuelle la plus crasse et la plus pestilentielle.

C’est aussi une insupportable injure faite à ces millions d’enfants, de femmes et d’hommes exterminés parce qu’ils étaient différents. Au moment où la même peste néo-fasciste ou néo-nazie semble s’étendre en Europe et ailleurs, cette comparaison disqualifie moralement son auteur, imperméable à une des leçons simples de CÉSAIRE : « Tout ce qui est excessif est vain. »

Au fait, qu’a-t-il vraiment retenu de CÉSAIRE ?

L’appel à la vigilance et à la lucidité s’impose, plus que jamais.

Nous savons en effet tous où les stratégies du désordre et du chaos ont conduit des peuples, inscrivant dans leur parcours historique des plaies indélébiles et des fractures irréversibles.

Notre devoir, à nous tous, consiste à éviter le scénario du pire, qui est toujours le pire des scénarios, à notre pays.

La question se pose : Au carnaval de quel « autre » Létchimy est-il « le jouet sombre » ?

Francis CAROLE
Martinique
Mercredi 11 mai 2016

Partager[1]Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Endnotes:
  1. Partager: https://simplesharebuttons.com

Source URL: http://www.lepalima.org/web/?p=4962