Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

Tentative d’intimidation du groupe Agissons pour Saint-Pierre

Tentative d’intimidation du groupe Agissons pour Saint-Pierre

19 oct 2016

Suite à une plainte en diffamation du maire de Saint-Pierre, des membres (au moins 5) du groupe Agissons pour Saint-Pierre – dont une de nos militantes, Marie-Noëlle Virayie – ont été interrogés par la gendarmerie qui
  • veut savoir :
    • qui rédige les articles,
    • qui les saisit à l’ordinateur,
    • qui sont les administrateurs de notre page Facebook,
    • qui poste les articles sur les réseaux sociaux…
    • qui les distribue dans les rues, etc.
  • décortique le contenu des publications de notre groupe
  • mène une véritable enquête sur notre activité…

 

Les temps où les militants sont inquiétés ne sont pas révolus. Nous devons rester vigilants.
Mais il faut aussi que le maire de Saint-Pierre sache que rien ne peut entamer la détermination de nos camarades.
NOUS CONTINUERONS À NOUS EXPRIMER CONTRE VENTS ET MARÉES.
Nous avons le droit de ne pas être d’accord avec les options choisies et nous le dirons haut et fort. C’est notre devoir,
Nous continuerons donc à dénoncer
  • les politiques antisociales
  • les politiques qui visent à nier les luttes que le peuple martiniquais a menées et mène encore pour son émancipation
  • la politique qui oublie, l’éducation, la formation, la sensibilisation de notre peuple aux risques sanitaires et environnementaux…
  • la politique qui oublie la culture…
  • toutes les politiques qui ne placent pas l’humain au premier rang…

 

OUI, NOUS CONTINUERONS À ÉCRIRE, À DIRE, À DÉNONCER LES COMPORTEMENTS QUI NE NOUS SEMBLENT PAS EN ADÉQUATION AVEC LES INTÉRÊTS DE LA POPULATION.
RIEN, NON RIEN NE POURRA ENTAMER NOTRE DÉTERMINATION  !
Nous ne pourrons jamais les citer tous mais sachez que, fils et filles de Louis Telga, Eugène Lacaille, Lunina Sophie nous sommes de la lignée des Fanon, Césaire,
Armand Nicolas et jamais rien n’ébranlera notre courage pour continuer leur combat contre toutes les formes d’asservissement de la pensée, du dire ou du taire…
Affaire à suivre…
Louis Édouard Virayie

Imprimer cet article

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>