Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

Réplique à la censure de Didier Laguerre

Réplique à la censure de Didier Laguerre

3 fév 2017

Le Maire de Fort-de-France, Didier Laguerre a franchi le mardi 31 janvier 2017un degré de plus dans sa pratique de l’intolérance et de l’autoritarisme à l’égard de l’opposition « Fok Sa Chanjé Fodfwans ».

Michel Branchi l’a interrogé au conseil municipal de ce mardi 31 janvier sur le sens exact d’une mention à la décision modificative n° 1 de l’exercice 2017 indiquant que le budget 2017 prévoirait un autofinancement négatif de 1,2 millions d’euros. L’autofinancement doit permettre de payer le capital de la dette et les nouveaux investissements de la commune. Didier Laguerre s’est emporté et a répliqué une nouvelle fois qu’il s’agissait d’une insinuation tendancieuse et que cela n’était pas acceptable de la part de quelqu’un qui a présenté un budget de la CTM en baisse de 300 millions d’euros et qui a augmenté de 20 € le plein d’essence des Martiniquais.

Il a ajouté que le même questionneur l’accuse d’assassiner les foyalais parce que son budget 2017 diminue de 9 millions d’euros. Il a appelé les Martiniquais à penser à Michel Branchi chaque fois qu’ils vont faire de l’essence. Il a poursuivi en expliquant que l’Etat était le meilleur partenaire financier de la Ville de Fort-de-France alors que la CTM lui créait des difficultés financières depuis le changement de majorité.

C’est devenu une habitude : à chaque conseil municipal si une question est posée sur la gestion de la Ville, le Maire ne répond pas et prend la route de Cluny. Il est clair que le PPM fait feu de tous bois dans la perspectives des législatives de juin 2017.
Le pire tout de même est qu’il refuse que l’opposition- et singulièrement à ceux qu’il met en cause nominativement- réponde à ses allégations mensongères. Diversion politicienne.

Au cas d’espèce si Michel Branchi avait pu répondre, le public aurait pu savoir que le budget 2017 de la CTM n’avait pas diminué de 300 millions mais de 29 millions d’euros malgré la baisse des dotations de l’Etat de près de 10 millions d’euros et la compression des ressources fiscales due au marasme économique de précédente mandature. Ils auraient pu savoir que l’augmentation des carburants de début janvier 2017 n’était pas de la responsabilité de la seule CTM mais résultait aussi de la forte hausse du prix du pétrole importé. Il aurait été rappelé que l’augmentation des taxes territoriales (qui n’avaient pas bougé depuis 1998) avait été imposée par la situation financière catastrophique de déficit et de dettes considérables laissée dans les comptes des deux ex collectivités régionale et départementale par Serge Letchimy et Josette Manin.

Il aurait rétabli la vérité en montrant que la CTM participe substantiellement aux initiatives culturelles et aux travaux de la Ville de Fort-de-France.
Didier Laguerre interpelle nommément ses opposants et prétend leur imposer le silence ensuite. A Fort-de-France poser une question constitue un crime de lèse-ppm et lèse-héritage du leader fondamental. Voilà le sens de la démocratie de ceux qui invoquent sans répit la mémoire d’Aimé Césaire !

Les citoyens foyalais jugeront.
Fok Sa Chajé Fodfwans  (1er/02/2017)

Michel BRANCHI

Imprimer cet article

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>