Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

DÉCLARATION DE CANDIDATURE DE FRANCIS CAROLE AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DE JUIN 2017

DÉCLARATION DE CANDIDATURE DE FRANCIS CAROLE AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DE JUIN 2017

18 fév 2017

DÉCLARATION DE CANDIDATURE DE FRANCIS CAROLE
AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DE JUIN 2017
DANS LA CIRCONSCRIPTION DE FORT-DE-FRANCE

J’ai décidé, avec le soutien d’un large rassemblement de forces politiques, de faire acte de candidature aux élections législatives de juin 2017, dans la circonscription de Fort-de-France.

Depuis de nombreuses décennies, mon engagement pour la Martinique et Fort-de-France a été constant et total. Il a couvert tous les champs de l’action militante et publique.

Dans un contexte politique de plus en plus délétère, marqué par la perte de sens, ici ou là, j’ai toujours inscrit cet engagement dans les valeurs de solidarité, d’honnêteté à l’égard de nos concitoyens et de respect de l’intérêt général.

Cette candidature unitaire intervient dans un moment de notre histoire où, nous Martiniquais, sommes confrontés à des défis majeurs qui détermineront notre futur commun :

-défi du développement de notre pays, qui pose la mise en œuvre d’un nouveau modèle économique;

-défi démographique qui menace les conditions d’existence de notre peuple et nous commande d’agir sans délai pour mettre fin au départ massif de nos jeunes et mieux accompagner nos aînés;

-défi écologique pour surmonter l’impact du réchauffement climatique sur notre pays;

-défi social pour faire face à l’urgence tout en préparant, collectivement, l’avenir et un nouveau cadre sociétal.

Ces défis ne sauraient être relevés avec succès que si nous sommes en capacité d’être, toutes et tous, auteurs et acteurs de notre destin commun. L’unité de nos forces, ici présentes, se veut la condition essentielle du sursaut populaire et citoyen que nous voulons et que nous devons susciter pour redonner conscience et confiance à la Martinique.

Le rôle du député martiniquais ne consiste pas à voter, par calcul politicien ou par « amitié », la baisse des dotations aux collectivités, la poursuite de l’épandage aérien de pesticides, la loi El Khomri, qui constitue une régression sociale sans précédent, ou encore l’utilisation du 49-3 pour imposer aux catégories sociales les plus modestes des mesures impopulaires.

Il ne consiste pas davantage à user de ses prérogatives pour couvrir des errements comme l’affaire CEREGMIA.

Je convie Fort-de-France à créer les conditions politiques nécessaires, en juin 2017, pour mettre définitivement un terme à des pratiques et à des mœurs qui n’honorent ni notre pays, ni la fonction de député.

La fonction principale du député martiniquais, telle que nous l’envisageons, est de défendre sans compromission les intérêts de notre pays en permettant des avancées significatives dans tous les domaines qui concernent le présent et le futur des Martiniquaises et des Martiniquais.

J’appelle la jeunesse, les femmes, les forces vives de de la circonscription de Fort-de-France à se rassembler autour de nous pour ouvrir enfin une autre page de l’histoire de Fort-de-France et de la Martinique.

Francis CAROLE

Fort-de-France

Samedi 18 février 2017

 

 

 

Imprimer cet article

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>