Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

Législatives 2012 : discours de Clément CHARPENTIER-TITY

Chers amis,

Ma tâche, ce matin, consiste à présenter les deux candidats, Maryline LESDEMA et Francis CAROLE.

Je ne serai pas long, mais je considère qu’il est important, même brièvement, de rappeler le parcours de ces deux personnalités.

Je commencerai par Maryline LESDEMA.

Elle est formatrice de profession. Elle a 51 ans, est mariée et mère de trois enfants.

Très tôt, elle devient membre de l’organisation de la jeunesse « An Lot Chimen Pou La Jénes » liée au mouvement « Asé Pléré, An Nou Lité », et ceci dès l’âge de 15 ans.

Très sportive, elle pratique le lancer de poids et le hand-ball au Club Colonial ainsi que dans ALCPJ.

En 2001

C’est la rencontre avec Alfred MARIE-JEANNE et le MIM, parti auquel elle adhère.

En 2004

Elle est élue conseillère régionale sur la liste conduite  par Alfred MARIE-JEANNE.

Dans ses nouvelles fonctions, on constate que les responsabilités ne lui font pas peur et qu’elle bénéficie d’un très fort tempérament.

De 2004 à 2010

Elle sera l’une des vice-présidentes du Conseil Régional.

Pendant toute cette période, elle est membre de la commission « Sport-Formation-Education ».

En 2010

Elle a été réélue conseillère régionale sur la liste des patriotes et sympathisants.

Elle garde de tout son parcours politique, de ses activités sportives, de ses convictions religieuses, un dénominateur commun : Son intérêt pour la jeunesse et sa volonté de se mettre au service des plus humbles.

J’en viens maintenant à Francis CAROLE.

Francis CAROLE a 53 ans. Il est professeur de lettres-Histoire et conseiller régional. Il est originaire de Redoute où Il effectue sa scolarité primaire. Ensuite, c’est le collège Godissard, puis celui de Coridon, plus proche du domicile de ses parents, et le Lycée SCHOELCHER à partir de  la 4ème.

Son engagement politique  est précoce. La grande grève de janvier-février 1974 le pousse à s’engager politiquement. Il a à peine 16 ans.

En 1978

Etudiant sur le Campus de Schœlcher, il préside l’AGELAG (l’Association Générale des Étudiants en Lettres des Antilles-Guyane). L’AGELAG est une association d’étudiants clairement connue pour ses positions anticolonialistes.

En 1980

Francis CAROLE joue un rôle important dans la création de l’O.N.EM. (Organisation Nationale des Étudiants Martiniquais), présente en Martinique et en Guadeloupe. L’O.N.E.M., tout en œuvrant à l’amélioration des conditions de travail et à la réussite des étudiants, participera aux actions de soutien scolaire dans les quartiers de Fort-de-France et dans les communes ainsi qu’aux Koudmen aux paysans pauvres.

Pendant cette période, élu au comité des résidents, il s’attache à défendre les intérêts des résidents Guadeloupéens, Guyanais et bien entendu Martiniquais. Il met alors en place une organisation minutieuse des résidents, étage par étage, et contribue à leur politisation (conférences sur septembre 1870, sur les évènements de décembre 1959, sur Frantz FANON…).

Ce comité des résidents avait même mené une lutte en faveur du personnel du CROUS afin que le directeur de cet organisme respecte le personnel et lui garantisse des conditions de travail convenables. Pour Francis CAROLE , les étudiants ne sauraient s’enfermer dans une tour d’ivoire, indifférents au sort de leurs compatriotes. Cette lutte a créé un lien indéfectible entre le personnel et ces étudiants dont faisait partie Francis CAROLE.

Durant ses études en France, le militantisme est toujours là, omniprésent. Non seulement, il est élu président de l’AGEM en 1983, mais il participe également à l’organisation de l’émigration Martiniquaise, exprime  sa solidarité vis-à-vis du Nicaragua, s’engage dans le mouvement de   lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Il collabore activement aux mobilisations pour soutenir le peuple kanak.

Une confiance totale naît entre les représentants du FLNKS à Paris et Francis CAROLE.

Il s’engage également dans la lutte pour le droit à l’existence de Radio VOKA, radio de l’émigration martiniquaise, guadeloupéenne et guyanaise.

Dans cette période où il préside l’AGEM, les réunions des responsables de l’association se font souvent après des heures de train car les facultés se trouvent aux quatre coins du territoire. Un jour qu’un des responsables, arrivé complètement exténué à une réunion de l’association, après une nuit de voyage,  se plaignait de sa fatigue,  Francis CAROLE lui répondit : « An militan pou aprann domi doubout ».

De retour en Martinique en 1985, il lui est confié, au sein du bureau du C.N.C.P,  les relations internationales. Il participe à ce titre à de nombreux forums en Europe, en Amérique latine , dans le Pacifique et dans la Caraïbe.

En 1994

Francis CAROLE est élu conseiller municipal Patriote de Fort-de-France avec Daniel DONAT et  Patrick DORE.

En 1999

Intervient la création du PALIMA dont Francis CAROLE est le Président.

En 2001

Francis CAROLE est élu conseiller général sur le 7ème canton de Fort-de-France.

Il impulse la lutte contre la loi reconnaissant le  «  rôle positif de la colonisation » (loi de février 2005).

Il propose, lors de la réunion du 1er congrès des élus départementaux et régionaux (février 2002), une motion reconnaissant l’existence d’une nation et d’un peuple Martiniquais.

En tant que conseiller général, il initia le « Projet Educatif Ecole- Famile-Quartier ».

Il contribua fortement au dispositif de prévention des risques sismiques ainsi qu’à la mise sur pied de l’Agenda 21 avec Garcin MALSA, Claude LISE, Frédérique FANON…

Générosité, exigence vis-à-vis de lui même, tolérance, esprit d’ouverture, rigueur sur les principes et sur l’éthique caractérisent la personnalité de Francis CAROLE.

Que faut-il donc retenir de l’itinéraire politique de Francis CAROLE et de Maryline LESDEMA ?

Un engagement politique précoce.

  • Une fidélité à l’idéal d’une Martinique toujours plus responsable d’elle-même
  • Une capacité à assumer de hautes responsabilités.

Discours prononcé à Moutte le 25 Mars 2012

Clément CHARPENTIER-TITY

 

Imprimer cet article

3 commentaires

  1. Line HILGROS /

    Je vous remercie pour ce descriptif de ces deux personnalités. Je constate qu’assurément leurs parcours politique est sans faille, et qu’en conséquence, ils sont à même de défendre brillamment la cause du Peuple martiniquais sous les ors de la République. Je souhaite et je pense qu’il n’est pas prétentieux de le dire qu’ils diront à haute et intelligible voix les doléances des Martiniquais et par delà des Antillo-Guyanais en général. Merci encore, cette présentation est brève pure et sans fard. Je souhaite vraiment de tout coeur que ce tandem réussisse à remporter avec un franc succès ces législatives. Je vais de ce pas faire la pub pour lui auprès de mes connaissance Foyalaises. Amitiés et Fos de Guadeloupe

  2. Keenyah /

    Merci Clément pour ce discours de présentation de Francis et Maryline, et avec un contenu claire pour qui ne les connaît pas ! woulo Bwavo Clément !

  3. Législatives 09 juin 2012

    Trés satisfaite du score du tandem CAROLE/LESDEMA;
    j’espère qu’il leur reste suffisamment d’énergie pour amplifier leur campagne d’entre les 2 tours.
    J’espère qu’ils infligeront au PPM (grosse machine broyeuse)une correction.
    Arrêtons de nous laisser imposer ce que nous ne souhaitons pas par des aboyeurs (conconne, laguerre, sous la coupe du grand ponte letchimy), qui s’auto-proclament héritiers de CESAIRE et qui nous le servent à toutes les sauces.
    Arrêtons ça.
    Je vous encourage et entrevoit votre victoire.
    Mais la bataille sera rude : jetez-y toutes vos forces….n’y perdez pas votre santé…et votre dignité dont vous ne vous êtes jamais départi.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>