Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

TCSP : LA LETTRE BOUFFIE DE FIEL DU DÉPUTÉ DE F-DE-F

TCSP : LA LETTRE BOUFFIE DE FIEL DU DÉPUTÉ DE F-DE-F

16 jan 2018

TCSP : LA LETTRE BOUFFIE DE FIEL DU DÉPUTÉ DE FORT-DE-FRANCE

 

Lors de la fête patronale du Marin, le 7 janvier 2018, Rodolphe DÉSIRÉ appelait à un « Moratoire entre Martiniquais ». Tout en accueillant positivement ce discours, j’osais néanmoins, au grand désespoir de certains de mes amis, totalement scandalisés par mes propos, m’interroger sur la capacité du PPM à s’engager dans la voie de sagesse indiquée par le maire du Marin et ancien militant de l’OJAM.

Il a suffi d’une petite semaine pour que l’histoire confirme mes doutes. Malheureusement ! J’aurais préféré que l’intelligence et le sens de l’intérêt général aient prévalu sur les aigreurs personnelles.

En effet, dans une lettre fielleuse parue cette semaine, le député de Fort-de-France, plutôt que de se réjouir, comme tous les Martiniquais, des avancées obtenues par la CFTU et Martinique Transports au bout de deux fructueuses journées de discussions, se lance dans des « querelles politiques paralysantes » qui montrent son obsession à chercher à bloquer le fonctionnement du TCSP.

Une fois de plus, cachant mal sa hargne contre ses propres amis de la CFTU et de la CACEM -apparemment plus soucieux de l’intérêt général que lui- il s’oppose à la mise en service du TCSP, au prétexte que celui-ci « ne peut pas fonctionner en l’état actuel ». Pour lui, « l’annonce de la date imminente du début de fonctionnement du TCSP » précipiterait la Martinique vers « une catastrophe politique », « vers un gouffre ». Rien de moins. On a peine à ne pas avoir envie de sourire…

Aucun début d’arguments ne vient justifier, ne serait-ce que partiellement, les présages funestes d’un augure possédé par le Dieu KANKAN et dont les talents de divination laissent manifestement à désirer.

Quant aux négociations avec les taxis collectifs, elles ont été abordées lors des discussions entre la CFTU et Martinique Transports et seront traitées.

Alors, pourquoi cet acharnement forcené du député de Fort-de-France, qui n’en est d’ailleurs pas à sa première opération de sabordage, contre la mise en service du TCSP ?

La réponse se trouve dans l’histoire même du débat sur les transports en Martinique. Chacun se souvient effectivement avec quel machiavélisme le président du PPM avait torpillé, à l’Assemblée Nationale, l’amendement de Claude LISE, voté à l’unanimité par le Sénat, le 17 septembre 2009, et donnant la possibilité de créer un périmètre unique et une autorité organisatrice unique des transports en Martinique. Des années ont été ainsi perdues pour cause de péché d’ego et de mépris de l’intérêt général.

Pour ma part, je me félicite du travail accompli par Martinique Transports et la CFTU. Certes, toutes les questions ne sont pas réglées. Cependant, l’essentiel est fait et le TCSP peut désormais être mis en service.

La Martinique ne doit pas laisser les esprits revanchards obscurcir son horizon.

Francis CAROLE

MARTINIQUE

Dimanche 14 janvier 2018

Imprimer cet article

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>