Le PArti pour la LIbération de la MArtinique

Communiqué de Presse du Collectif Étudiants de l’UA

Communiqué de Presse du Collectif Étudiants de l’UA

2 avr 2018

Bonjour,

Mesdames, Messieurs,

 

Je me prénomme Tresfield Steeve, étudiant élu au Conseil d’administration et membre du collectif étudiants de l’UA.

 

Le collectif dans son intégralité  viens à vous dans l’optique de vous faire parvenir à nouveau  (pour certains.aines) et pour la première fois (pour d’autres),le communiqué de presse, qui se tiendra ce mardi 3 avril à 10h00, au siège de l’Union des Parents d’élèves de la Martinique (UPEM), 28 Boulevard Allègre-97200 Fort-De-France.

 

Le collectif vous souhaite une bonne lecture ainsi que de très joyeuses  fêtes de Pâques.

Très respectueusement,

LE COLLECTIF.

 

Ps: Voici les soutiens qui sont avec nous :

Les soutiens politiques :
     . MIM (Alfred Marie-Jeanne)
     . RDM (Claude Lise)
     . MARTINIQUE-ECOLOGIE (Louis Boutrin)
     . ALLIANCE OUVRIERE ET PAYSANNE (Jacqueline Petitot)
     . PALIMA (Francis Carole)
     . MPREOM (Gabriel Luce)
Autres soutiens :
     . VAC
     . UPEM (Gérard LAGUERRE)
     . FCPEM (Claude BERTRAC)
LUNDI 2 AVRIL 2018

Communiqué de presse du Collectif Etudiants de l’UA

La délégation, très attachée à l’unité des deux pôles Universitaires Martinique-Guadeloupe a
été mise en place par le Collectif Étudiants. Accompagnée par la Vice-Présidente du pôle
Martinique qui participe aux travaux, elle a reçu le 28 mars dernier les cinq propositions
faites par le Président de l’Université des Antilles (UA), en réponse au Collectif, comme il s’y était engagé la veille.

Ces cinq propositions étant peu précises, voire ambiguës, ne répondaient pas aux demandes concrètes du Collectif.

La délégation composée d’une vingtaine de membres, parmi lesquels 13 étudiants –dont
un des deux étudiants élus au Conseil d’Administration de l’UA- le Président de la FCPE, le
Président de l’UPEM, des représentants de la société civile, des membres du Comité
Vigilance Anti-Corruption et d’un conseil juridique, a travaillé plus de trois heures à
l’élaboration de sept points d’engagements. Ces derniers ont été transmis au Président de
l’UA.

La délégation a écouté les remarques formulées par le président de l’UA.
Le point d’achoppement majeur a été le refus du président de se positionner sur les moye
moyens qu’il entend mettre en œuvre pour le non-retour des enseignants-chercheurs impl
impliqués dans l’affaire CEREGMIA. La délégation ne conteste pas les décisions de justice
mais les conditions dans lesquelles elles ont été rendues et émet des doutes sur la réalité de la défense des intérêts de l’UA.

Elle a ainsi formulé des solutions qui permettraient en toute légalité le non-retour des
enseignants chercheurs toujours mis en cause au plan pénal pour plusieurs chefs de mise
en examen, jusqu’à ce que cette affaire soit définitivement jugée aux plans administratif et
judiciaire.

Le Président de l’UA s’est catégoriquement opposé à la demande du Collectif d’appliquer le
les arrêtés d’interdiction d’accès aux enceintes et locaux de l’Université des Antilles pris le
7 juillet 2015, confirmés par le Tribunal administratif le 24 juillet 2015, et encore en vigue
vigueur, car non abrogés.

Après maintes discussions, le Président de l’UA a finalement indiqué qu’il consulterait le
Ministère à ce sujet et a quitté brutalement la séance à la suite du Vice-Président du Con
seil d’Administration et de sa Directrice de Cabinet.

Le Collectif reste mobilisé et attend les réponses officielles du Président de l’UA sur les sept
points de propositions qui lui ont été transmis.

Le collectif vous convie à une conférence de presse : mardi 3 avril à 10h,

au siège de l’Union des Parents d’Elèves de la Martinique (UPEM),
28 Boulevard Allègre – 97200 Fort-de-France

Ansanm-Ansanm

Imprimer cet article

1 commentaire

  1. Le Président de l’UA a t’il motivé son refus de donner force à une décision de justice qui plus est une décision de sauvegarde.

    La France menace de guerre, avec les USA un pays qui ne lui est pas hostile. Le Président de l’UA est il Franc Maçon ?
    Ces faits ne sont pas liés, mais ils montrent l’ère de chaos qui s’annonce alors qu’il n’est pas contesté que des sommes importantes ont disparu des comptes de l’Université.
    Que signifie cette attitudes protectrice concernant ces mis en causes ?
    Lors des affaires de corruptions, vu l’immobilisme de l’Etat à faire condamner et à retrouver ces sommes, il faut se méfier de tous… Faut-il se méfier de ce Président ?

    En cas d’attitude attentiste, quel sont les moyens de défense contre un Président félon ?

Répondre à valery djondo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>